Objectif:

Réaliser un système de brumisation automatique pour augmenter l'humidité de ma pièce d'élevage sans consommer trop d'électricité. Comme toujours, sur Internet on peut trouver des humidificateurs d'air. Mais une fois encore, j'ai préféré opter pour le "fait maison".


Matériel nécéssaire :

VentillateurTransformateurBrumisateur ultrasonique   Programmateur

- Un ventilateur de micro-processeur en 12V, acheté d'occasion chez Emmaüs 0.50€.

- Un petit transformateur 12V, acheté d'occasion chez Emmaüs 1,00€.

- Un brumisateur ultrasonique 1 tête + 1 bouée + 1 protection anti-splash acheté sur culture-dinterieur 20.90€ (plus 7.95€ de port).

- Un programmateur électrique (temps de commutation instaurable par 15 minutes), acheté en grande surface 4,00 € environs.


SceauMatériel

+ Un sceau plastique de 10 litres avec le couvercle (récupéré chez un vendeur de Kebab).

+ Un rouleau de "Chatterton" (provenant de mon atelier).

+ Quatre petits boulons avec écrous (provenant de mon atelier).

+ Une grosse seringue en plastique (provenant de mon atelier).

+ Une multi-prise (provenant de mon atelier).


Photo de la réalisation:

Programmateur & TransformateursInstallation complète

On branche le petit petit transformateur 12V au ventilateur avec en protection le "chatterton".

Installation complète ouverte

Brumisateur ultrasonique à l'arrêtBrumisateur ultrasonique en fonctionnement

Ventilateur installation vue du dessusVentilateur installation vue du dessous

On perce dans le couvercle du seau un trou pour l'alimentation du brumisateur, et un autre de la taille du ventilateur qui sera fixé avec les boulons et écrous.

Embout de seringue pour la diffusion de la brume

On perce dans le seau sur le haut, un trou du diamètre de la seringue que l'on aura raccourci. Il faut que la seringue soins incliné vers le haut car en fonctionnement l'eau s'accumule dedans. Du coup elle retourne dans le seau, dans le cas contraire elle se déverse sur le sol.


AttentionAttention: Il faut toujours que le brumisateur soit immergé, sans quoi il risque de chauffer et de griller. Enfin sur le modèle que j'ai acheté il a une protection qui empêche le fonctionnement en l'absence d'eau. Mais bon on est jamais trop prudent!  Pour les même raisons, il semble préférable de ne pas le faire fonctionner en continue mais par cycles de 15 minutes. Ceci permettrait apparemment de prolonger sa durée de vie.


Installation complèteTout fonctionne très bien. Le ventilateur et le brumisateur fonctionnant en même temps, la brume est évacuer du seau. L'installation est peu bruyante. L'idéal serait de bancher l'installation sur un Hygrostat, qui permet de maintenir le taux d'humidité désiré dans la pièce.


En conclusion:

Les (+):

- L'installation reussi à faire augmenter de façon trés significative l'humidité dans la pièce. C'était l'objectif, donc c'est plutôt bien!

- Le plaisir de l'avoir fait soi-même.

- Le volume de la réserve: environs 7 litres! Le brumisateur couplé à la ventilation peut brumisé 250 ml à l'heure, donc en théorie 56 heures de fonctionnement (15 minutes de marche, 15 minutes d'arrêt, etc...).

- Le cout de reviens: environs 34.50 €, tous compris.

- La consommation: 1.8 watts pour le ventilateur et 24 watts pour le brumisateur, donc 25.8 watts au total. Soit pour une moyenne (heure pleines/creuses) de 0.1172 €/kilowattheure, une consommation de 0.036 € par 24 heures (15 minutes de marche, 15 minutes d'arrêt, etc...).

 Les (-):

- Le temps nécessaire (le "fait maison" est toujours plus chronophage).

- L'esthétique.

- Le ventilateur à tendance à rouiller au bout d'un certains temps, il faudra le changer.

- Il faut nettoyer régulièrement le seau, car l'eau se salit.